• Chapitre 1

    (source : link)

    Une nouvelle année se déroule à Poudlard. Nos héros sont désormais en 6ème année et chacun compte bien faire gagner sa maison à la fameuse coupe de fin d'année.

    Après la répartition des premières années, le buffet commence.

    Un garçon aux longs cheveux blonds abattit ses poings sur la table d'un geste un peu trop enthousiaste.

    Deidara : Putain je crève la dalle ! Y a de plus en plus de nouveaux chaque année, c'qui veut dire qu'on attend toujours plus de temps pour bouffer...

    Itachi : Deidara... ta gueule (perdu dans la contemplation de la Grande Salle)

    Un petit nouveau avait en effet jeté un regard apeuré audit Deidara.

    Arina : Tu vas encore effrayer les nouveaux avec ta tête, Deidara. Heureusement que tu n'es pas préfet !

    Le blond leva les yeux au ciel.

    Deidara : Ils vont s'en remettre. À Gryffondor on n'est pas des chochottes ! Et préfet, quelle barbe ! On en bouffe suffisamment avec Itachi !

    Le jeune homme aux cernes tourna le regard vers lui et haussa un sourcil, sans plus répondre à cette provocation. Deidara n'y fit pas attention. Il attrapa une cuisse de poulet avec les doigts et commença à la manger sans grâce.

    Deidara : En attendant, moi j'ai faim. (parle la bouche pleine)

    Amusée, Arina pouffa un peu devant l'appétit et l'idiotie de son aîné. Elle se servit alors de plusieurs plats avant de commencer à manger.

    Arina : Pour commencer cette nouvelle année en beauté, je vous propose que ce week end on fasse un pique-nique au bord du lac avec tout le monde !

    Yumi, la sœur d'Arina et Itachi, élève en septième année, s’exclama :

    Yumi : Bonne idée !

    Deidara : (enthousiaste) J'irai soudoyer les elfes de maison aux cuisines !

    Itachi : (soupire) On ne peut rien faire dans les règles, ici ?

    Yumi : T'es pas drôle Tachoux. Tu sais bien que les elfes de maison nous adorent.

    Itachi : Évidemment, ils aiment travailler, et à toi et Deidara vous leur donnez plus de travail que toute l'école réunie.

    Yumi fronça le nez, mais ne répondit pas. Elle se tourna vers Deidara, un sourire aux lèvres :

    Yumi : Proposeras-tu à ton bel ami de Serpentard de se joindre à nous ?

    Le blond recracha son jus de citrouille dans son gobelet.

    Deidara : (s’étrangle) Mon quoi ?!

    Yumi : (son sourire s’élargit) Mais si. Tu sais. Sa-so-ri.

    Arina : (rigole) Attention Deidara, tu rougis !!! Tu vas rendre Itachi jaloux !

    Deidara : Je ne rougis pas, c'est la lumière des chandelles qui fait ça.

    Taquin, Itachi prit la parole :

    Itachi : Deidara, tu sais que je n'aime pas quand tu regardes trop vers les Serpentards.

    Ça faisait depuis approximativement depuis la troisième année que ce jeu durait. On ne passerait jamais une année sans SasoDei ou ItaDei voyons.

    Arina : Au moins tu as une touche toi Deidara. Moi je n'ai personne.... Toi tu as deux beaux gosses qui te courent après.

    Elle continua de manger en même temps que de se plaindre. Et rajouta :

    Arina : Je vais envoyer des petits messages magiques aux autres pour les inviter.

    Deidara rejeta ses cheveux en arrière d'un geste exagéré.

    Deidara : Évidemment que j'ai des touches, je suis un artiste, un grand génie, tellement populaire que...

    Yumi : Ta gueule, ou je fais apparaître des furoncles sur ton nez. Tu verras que t'en auras plus des touches après.

    Arina : Putain, je vois presque ses chevilles et sa tête gonflées. Tu sais ce que c'est que d'être humble, espèce de débile ?

    Pendant ce temps à une autre table, celle des verts et argents…Un certain adolescent faisant parti de la même fratrie que les trois Gryffondor Uchiha s'emmerde profondément en regardant ses camarades de maison si excités.

    Une jeune fille aux yeux bleus à côté de lui prit la parole :

    Michiyo : T'en fais une tête, Sas'key.

    Sasuke : Les banquets dont chiants. On reste dix ans à table en regardant les autres crier de joie en voyant un morceau de poulet.

    Un garçon un peu plus âgé aux cheveux étonnamment rouge ricana, ses yeux se posant sur la table la plus éloignée de la leur.

    Sasori : Il n'a pas vraiment tort. Et regardez un peu, les Gryffondor font encore de la merde, cette maison ne sait pas se tenir.

    Il regardait quelques élèves de deuxième année qui se lançaient "discrètement" du riz à la petite cuillère avant qu'Itachi n'intervienne.

    Elève : Ce n'est pas justement tes frères et sœurs, Uchiha ? Toute ta fratrie est partie à Gryffondor et tu es le seul à Serpentard.

    Sasuke serra la mâchoire.

    Sasuke : Mon frère et mes sœurs sont à peu près tous plus stupides les uns que les autres, ils foncent dans le tas, du coup ils ont fini à Gryffondor, qu'est-ce que tu veux que je te dise.

    Michiyo, la jeune fille aux yeux bleus, haussa discrètement un sourcil. En vérité, Sasuke ne détestait pas tant sa famille que ça, il voulait juste... ouais nan il est juste con.

    Pendant ce temps à la table des Gryffondor, Arina s'attelait à la confection de petits mots sur des bouts de papier.

    Yumi : Que fais-tu exactement ?

    Arina : J'envoie les invitations pour le pique-nique.

    Elle finit de plier chaque petit bout en avion avant de les lancer vers les différentes tables jusqu'aux bonnes personnes grâce à la magie.

    À la table des Serdaigle, un certain élève aux cheveux rouges se prit le papier en pleine figure.

    Gaara : Que...?

    Il lut le papier. Gaara se tourna vers une jeune fille blonde à côté de lui, amie de longue date avec Arina.

    Gaara : Michiko, le papier vient d'Arina, tiens...

    Quant aux Serpentard, c'est la perruche qui se reçut le papier dans les cheveux.

    Ladite Michiko se saisit du papier et le lut rapidement. Elle expliqua rapidement son contenu à Gaara d'une voix excitée ; puis se retourna et adressa un signe de la main à Michiyo en montrant le papier.

    Cette dernière se tourna vers Sasuke, qui ne cessait de râler vis-à-vis de sa sœur –il n'aime pas qu'on touche à ses cheveux–. Elle lui prit le papier des mains, le lut avant de répondre à Michiko d'un signe de tête. Elle ajouta ensuite en direction du garçon aux cheveux rouges de Serpentard :

    Michiyo : Sasori, il y a une mention spéciale pour toi, tu es expressément invité à te joindre à nous pour un pique-nique... ordre de Deidara semble-t-il.

    Ce dernier était précisément en train, manifestement, de hurler sur Arina pour une quelconque raison...

    Sasori, un air sceptique peint sur le visage, n'eut pas le temps de répliquer qu'une voix suraiguë intervint :

    ?? : QUELQU'UN A PARLÉ DE DEIDARA-SENPAI ? <3

    C'était un autre garçon de Serpentard.

    Sasori : Et si tu te mêlais de tes fesses, Tobi ?

    Michiyo ricana.

    Michiyo : Ohhhh Sasori, ne serais-tu pas en train de défendre ton cher et tendre ?

    Tobi : QUOI ? Deidara-senpai et Sasori-senpai ?!

    Michiyo : Tout juste Tobi, tout juste.

    Sasori : …Vous me faites chier. Deidara est juste un imbécile. Et arrête de lui rentrer des conneries dans la tête, il va croire que je suis avec à force…

    Sasuke : (siffle) On commence à se poser des questions.

    Michiyo posa les coudes sur la table, appuya son menton sur ses mains jointes, un sourire sur les lèvres, approuvant Sasuke.

    Michiyo : Ça fait trois ans qu'on se pose des questions... on aimerait bien que vous concrétisiez un peu.

    Tobi : TOBI ADORE LES HISTOIRES D'AMOUR

    Sasori sortit discrètement sa baguette magique tout en menaçant :

    Sasori : Encore un mot et je te jure que je t'explose les rotules.

    Michiyo : Oh mais tu prends des manières de Dei', que c'est mignon <3

    À la table des Serdaigle.

    Gaara : Je suis également invité ?

    Michiko : (ironie) Oh non, toi tu dîneras en tête à tête avec Orochimaru.

    Orochimaru était le professeur de potions, et c'était à peine s'il était apprécié des Serpentard, sa propre maison.

    Gaara : …….Ce n'est pas drôle. (il se servit en chouquettes quand le dessert apparut) Tu en veux ?

    Michiko : Vas-y envoie. T'as pas d'humour de toute façon. (tire la langue)

    Gaara : (lui met une chouquette dans la bouche pour la faire taire) Chuuut…

    À la table des Gryffondor.

    Arina : Arrête de me hurler dessus Deidara, j'ai juste invité ton crush, pourquoi tu m'en veux ?

    Yumi : Ça vous permettra de discuter plus amplement de votre "art". Et de draguer.

    Deidara ne cessait d'insulter Arina. Il tourna ensuite les yeux vers Yumi lorsqu'elle prit la parole.

    Deidara : La ferme. """L'art""" de Sasori n'a aucune espèce de légitimité. L'art est éphémère bande de couillons, hm !!

    Arina : T'es trop mignon quand tu t'énerves Dei !

    Yumi : (ricane) Oui on a compris, on a compris…

    Arina : (elle s'agrippe à son bras) Dei, tu m'aideras à préparer le pique-nique, dis ? (elle fait ce genre de tête trop mignonne qui le fait craquer d'habitude)

    Le blond grinçait des dents. Il n'aimait pas qu'on dise qu'il est mignon, et Arina le savait parfaitement. Et il n'aime pas non plus quand elle l'achète quand il est en colère avec ses regards de petit hamster mignon après lesquels il ne pouvait décemment pas l'appeler "espèce de grosse gargouille répugnante".

    Deidara : (geste agacé de la main) Ça va ça va.

    Arina : (elle fait un énorme sourire) je savais que je pouvais compter sur toi !!

    Elle lui fait un petit bisou sur la joue innocent. La jeune fille est déterminée à faire un super pique-nique.

    Yumi : On vous laisse tout faire alors ?

    Arina : Oui ! Comptez sur nous. (elle sourit) je vais même inviter Tobi à nous rejoindre.

    Deidara : Non mais faut pas abuser, vous allez nous aider à tout porter.

    Yumi : Non mais je rêve ! T'es un sorcier oui ou non ?!

    Deidara : Selon le règlement on n'a pas le droit de faire de la magie hors des salles de cours.

    Itachi tourna les yeux vers lui en haussant un sourcil.

    Itachi : Ce que j'aimerais savoir... c'est depuis quand tu te préoccupes du règlement.

    Deidara haussa les épaules.

    Deidara : Je ne m'en préoccupe pas, j'ai juste eu une retenue où je devais recopier le règlement en entier sur du parchemin neuf, l'ancien commençait à être usé. Ce qui témoigne des règles quelque peu... ancestrales (il insiste sur le mot) de cette école.

    Il réagit ensuite à la remarque d'Arina.

    Deidara : POURQUOI Tobi ?! Ce type est d'une inutilité suprême, et il me casse profondément les couilles à me suivre en m'appelant senpai. Avoir un Serpentard débile pour fan, quelle honte ! Je vaux mieux que ça !

    Arina : (explose de rire) non mais c'est pour te faire marcher ! Tu verrais ta tête !!

    Deidara lui tira la langue.

    Itachi poussa un léger soupir, avant de se lever.

    Itachi : Je propose qu'on monte se coucher. On attaque les cours demain et bon, personnellement s'il m'arrive de commencer avec Orochimaru (il esquissa une grimace) j'aimerais autant éviter de mettre du foie de dragon au lieu d'un bézoard dans un antidote par fatigue...

    Arina : Pourtant ça serait marrant non ? Il y aurait des choses à raconter pour la nouvelle année c:

    Yumi : Itachi est l'un des meilleurs élèves de son cursus tu sais, il ne peut pas permettre de se louper ainsi.

    Arina : Je sais….(elle fait une moue)

    Tout le monde partit alors se coucher et la première semaine de cours commença et se passa sans problème.

    --------------

    VOILAAA non pas le premier, mais le DEUXIÈME retour fracassant de notre fic Naruto version HP avec Alyna //pneu// normalement celle-ci ne devrait pas tomber aussi vite dans l'oubli que la deuxième version... c: (vous remarquerez que cette fic est très centrée sur Deidara, d'où le titre de la fic (qu'on n'a jamais changé mdr))

    D'ailleurs, pour comprendre : Itachi, Sasori et la bande des plus vieux sont encore à Poudlard parce qu'ici l'école propose des cursus complémentaires c:


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :