• Chapitre vingt-deux ▬ ❝ Je laisse l’avenir du monde entre tes mains. ❞

    (source : link)

    Michiko tendit une main tremblante et saisit le poignet de Gaara. Elle chercha son pouls. Rien. « Sa peau est si… froide… »

    Alors, la jeune fille se mit à pleurer. Des pleurs discrets, seules ses épaules trahissaient son état. A vrai dire, elle se forçait à se retenir, résultat, elle avait une grosse boule dans la gorge, qui faisait mal. « Pourquoi toi ? »

    — Il a été un bon Kazekage… Nous honorerons sa mémoire, murmura Chiyo.

    — Vous dites ça sans aucun sentiment dans la voix ! Vous ne comprenez rien ! RIEN ! cria Naruto, en versant quelques larmes à son tour. Vous ne savez pas ce que Gaara a enduré… c’est de votre faute en plus ! C’est vous qui avez scellé Ichibi en lui…

    — J’ai fait beaucoup d’erreurs, certes…

    — Vous ne sauriez pas mieux dire ! VOUS AVEZ GÂCHÉ SA VIE !

    — Naruto…calme-toi ! dit Sakura.

    Chiyo baissa la tête, et s’approcha de Gaara, s’accroupit, et posa les mains sur son torse.

    Michiko reposa le poignet du défunt au sol, avec une douceur infinie.

    Arina observait Michiko faire. Pendant trois ans, elles avaient revu Gaara plusieurs fois, notamment pendant les examens chûnin. A chaque fois, Michiko s’était un peu plus rapprochée de lui. La relation qu’entretenaient les deux jeunes gens étaient étranges. D’abord, c’était vrai que Michiko avait été l’une des premières personnes à ne pas trembler devant Gaara. Ensuite, elle était l’une des seuls à avoir l’audace de ne pas le traiter comme un Kage, un chef de village. Et enfin, il était étrange que Michiko ait toujours été proche de Gaara, et ce même si celui-ci a un jour tenté de la « décapiter ».

    — Qu’est-ce que vous faites ? marmonna Naruto.

    Sakura sembla alors avoir un déclic.

    — Chiyo ! N’utilisez pas cette technique…

    — Pour faire quelque chose de bien dans ma vie ! s’exclama Chiyo, déterminée.

    Du chakra médical entoura ses mains.

    Mais, quelques instants plus tard, le chakra vert diminua.

    — Hurg…je n’aurais pas assez de chakra !

    — Mais pour quoi faire ?!

    — Naruto… Chiyo va redonner la vie à Gaara !

    Michiko et Naruto levèrent les yeux vers Sakura.

    Naruto s’approcha, et tendit les mains vers Chiyo :

    — Utilisez mon chakra alors !

    — …pose tes mains sur les miennes.

    Il s’exécuta.

    — Naruto… toi et Gaara… vous êtes l’avenir du monde shinobi. Ce monde de brutes que j’ai connu… je sais que vous allez le changer, ensemble. Kakashi m’a dit que tu voulais devenir Hokage ? Je sais que tu feras un leader formidable… tu l’as en toi… tu peux t’attirer l’amitié de n’importe qui… je laisse l’avenir du monde entre tes mains et celles de Gaara.

    * * * *

    Michiko était penchée au-dessus de Gaara. Les yeux bleu-vert de celui-ci parcoururent son visage, d’abord sans comprendre. Puis sa mémoire sembla faire « tilt ».

    — M…Michiko ? marmonna-t-il.

    La jeune fille lui répondit par un sourire.

    Sakura, derrière les autres, pleurait silencieusement Chiyo, qui avait donné sa vie pour Gaara.

    Un attroupement de shinobis s’était formé autour de Gaara (l’équipe de Gai était également revenue). Celui-ci, un peu secoué, regarda les visages qui l’entouraient. Puis Temari arriva comme une furie en criant :

    — Dégagez ! Poussez-vous de là !

    Elle s’accroupit, posa les mains sur les épaules à Gaara, et sembla sur le point de le secouer dans tous les sens.

    Parmi le brouhaha, on entendit deux filles qui se disputaient :

    — Je te l’avais dit qu’il ne pouvait pas mourir aussi facilement !

    — Je n’ai jamais cru qu’il allait mourir !! Qui pourrait le tuer, il est si fort, si…

    Michiko haussa un sourcil en tournant la tête vers les deux filles. « Comment arrivent-elles à tenir de tels propos à voix haute ? Elles ne sont pas gênées ?... »

    Puis ce fut au tour de Naruto de se pencher sur Gaara.

    — Tu as eu chaud ! La vieille t’as redonné la vie avec je-ne-sais quelle technique… ça l’a un peu fatiguée, mais elle sera vite sur pied !!

    Il y eut un silence, pendant lequel le sourire de Naruto s’effaça. Kankuro jeta un œil à Chiyo.

    — Naruto… la vieille Chiyo ne se réveillera pas. Elle est morte. A l’origine, c’était une technique pour donner vie à une marionnette.

    — Une marionnette ?

    — Oui, Chiyo utilisait les marionnettes, comme moi et Sasori. Mais elle m’était de loin supérieure. Bref, cette technique a vite été classée comme étant interdite, car elle comportait de trop grands risques pour la vie de l’utilisateur.

    Le garçon blond resta un moment sans voix. Puis Gaara bougea, et se mit –assez difficilement- debout. Il regarda le corps de Chiyo, puis murmura :

    — Je vous demande à tous de faire une minute de silence en mémoire à Chiyo.

    * * * *

    Tout le monde était rassemblé autour de la tombe de Chiyo, où l’on venait de poser le cercueil. Tout le monde avait les yeux baissés, avec une lueur de tristesse.

    Ils restèrent plusieurs minutes ainsi, en silence.

    Michiko repensait à tout ce qu’avait dit et fait Chiyo depuis qu’ils l’avaient rencontrée. La jeune fille avait plutôt rarement assisté à des enterrements. C’était le deuxième, à vrai dire. Le premier était celui du troisième Hokage. Elle aurait dû aussi assister à celui de son frère aîné, dix ans auparavant, mais ses parents n’avaient pas voulu, car elle était « trop jeune ». Mais elle avait découvert plus tard que la vraie raison était tout autre.

    Lorsque la foule commença à se disperser, Michiko redressa la tête et regarda autour d’elle. Plongée dans ses pensées, elle prit peur lorsqu’une main se posa sur son épaule. Elle sursauta et tourna la tête.

    Gaara s’était approché de la jeune kunoichi, et avait posé sa main sur son épaule pour attirer son attention. Lorsque Michiko tourna son regard vers lui, il fit un signe de la tête, lui indiquant de le suivre.

    Ils s’éloignèrent des autres.

    Le jeune garçon plongea son regard dans celui de la jeune Anzai. Celle-ci sourit, puis dit :

    — Tu m’as fait peur… seigneur Kazekage.

    — …Tu sais que tu n’as pas à m’appeler ainsi.

    — Je sais que ça t’énerves… mais j’aime bien t’embêter, c’est marrant.

    Elle lui tira la langue, avec une lueur malicieuse dans le regard.

    Gaara soupira.

    — Tu te comportes toujours comme une gamine, Michiko…

    Michiko se redressa, vexée.

    Cependant, Gaara ajouta :

    — …mais c’est ce que j’aime chez toi.

    Michiko rougit légèrement, puis Gaara la prit dans ses bras.

     

    Michiyo marcha sur le pied d’Arina, en prenant garde à bien écraser ses orteils.

    — Aie ! Mais fais attention !

    — Regarde ! fit Michiyo en pointant quelque chose un peu à l’écart.

    Arina se retourna, et aperçut alors Michiko et Gaara. Elle eut un petit sourire en coin.

    — Et elle qui disait qu’il n’y avait rien entre eux…

    La scène n’était pas passée inaperçue… à présent, tout le monde s’était tourné vers eux. On entendait des « C’est qui cette fille ?! -Elle est de Konoha… » « Regarde Maître Kazekage !! Pourquoi il fait ça ? » et puis aussi des « C’est trop injuste !! Cette fille n’est même pas de Suna ! Et puis je suis sûre que j’aime Gaara-sama depuis plus longtemps qu’elle… »

    Le visage de Michiko avait viré au rouge pivoine. Elle sentait les regards des autres, mais elle n’osait pas repousser Gaara. Lorsque le jeune Kazekage recula, il sourit à la jeune fille. Il se pencha alors en avant et murmura au creux de son oreille :

    — Merci pour tout.

    * * * *

    C’était l’heure des au-revoir. Naruto semblait mal à l’aise, et ne savait pas trop comment s’y prendre. Gaara l’y aida : avec son sable, il bougea la main de Naruto de manière à ce qu’elle serre la sienne.

    Puis ils rentrèrent à Konoha.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 23:50

    Ahhh mais j'avais pas vu ce chapitre ! Il est trop bien, la fin est trop belle j'adore ;_____;

    2
    Jeudi 17 Juillet 2014 à 17:38

    Aaah mais c'est trop mignoooon ..!! ♥ QwQ

    vive le GaaMichi :DD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :