• Chapitre vingt-huit ▬ ❝ Sasori, Sasori, Sasoriii ! ❞

    (MDRR. Pardon, mais c'était trop tentant, avec ce chapitre. Source : link)

    Une semaine environ s’écoula.

    Comme elle n’était pas en mission, Arina était sortie du village et se dirigeait vers la frontière du pays du feu. Elle savait que Michiyo s’énerverait encore si son absence était remarquée… mais tant pis. Apercevant la forêt à laquelle elle avait pris l’habitude de se rendre, elle accéléra le pas. Finalement, elle arriva, essoufflée, au pied du grand chêne.

    — Je pensais que tu ne viendrais pas, fit une voix droit devant elle.

    — Pardon Deidara, mais on m’a posé des questions quand je suis sortie du village.

    Deidara sortit de l’ombre, les bras croisés.

    — Bah, peu importe. Tu as fait ce que je t’avais demandé ?

    — Hum, oui, mais ce n’est pas très efficace.

    — Ne t’inquiète pas, c’est normal, hmm.

    — Je sais, mais c’est long.

    — Cela ne fait que quelques mois que tu t’entraînes avec moi Arina, hmm.

    — En plus, ce n’est pas le Doton que je veux maîtriser ! Je veux…

    — Arina, tu ne pourras pas maîtriser le Bakuton comme moi, hmm ! s’énerva Deidara.

    — Oui, je sais, je sais, parce que je ne maîtrise ni le Doton, ni le Raiton… mais bon. Maîtriser le Doton, ça ne m’intéresse pas spécialement !

    — Si tu maîtrisais le Doton, tu pourrais avoir un Kekkai Genkai, Arina ! En plus, le Doton est beaucoup plus simple à apprendre que les autres affinités.

    — Donc, tu es en train de me dire que je suis une bonne à rien.

    — Non. Mais tu n’y mets pas de la bonne volonté. Le Doton peut s’apprendre à n’importe qui, même ceux qui n’ont pas ce type de chakra à l’origine.

    Arina poussa un soupire.

    — Je ne t’ai jamais posé la question mais… pourquoi tu m’entraînes, moi ?

    — Hmm… tu es intéressante comme fille. De base, je déteste le clan Uchiwa…

    — Merci, moi aussi je t’aime.

    — Mais toi, continua-t-il comme s’il n’avait pas entendu, tu n’es pas comme… ton frère.

    — Lequel ?

    — Hm, les deux. Mais je n’ai jamais rencontré Sasuke, alors je ne peux me fier qu’à ce que j’entends dire. Non, je te parle surtout d’Itachi. A vrai dire… je le déteste.

    — Que t’a-t-il fait ?

    — Il m’a fait rentrer plus ou moins de force dans l’Akatsuki. Lui et ses maudites pupilles, marmonna-t-il.

    — La ferme. Je t’interdis de parler de ces pupilles… de mes pupilles ainsi.

    Arina activa alors ses Sharingan.

    — Ne perdons pas notre temps, dit Deidara. Tu dois maîtriser le Doton, comme ça, après, tu pourras t’entraîner à la maîtrise du Yôton, la lave.

    Arina soupira, et désactiva ses pupilles.

    — Tu m’énerves, avec ton Doton. (Elle s’assit en tailleurs par terre) D’ailleurs, pourquoi tu m’entraînes là-dedans ? Sérieusement.

    — Tu sais très bien pourquoi, Arina, hmm, dit Deidara en détournant un peu les yeux.

    Les joues de la jeune fille chauffèrent un peu. Puis, sans plus discuter, elle recommença ses exercices.

    Deidara, de son côté, jouait avec son argile. Il lui faisait changer de forme, tantôt un oiseau, tantôt un dragon.

    Soudain, il fit tomber son œuvre près du pied droit d’Arina. Il tendit la main pour la récupérer, mais Arina avait fait la même chose : leurs mains s’entrechoquèrent. Arina recula brusquement la sienne.

    — Pardon, s’excusa Deidara, en récupérant son œuvre.

    La jeune fille tendit à nouveau les doigts, vers la main droite de Deidara.

    — C’est quoi ? demanda-t-elle en montrant une bague qu’il portait à son index.

    — Oh… c’est l’une des bagues que porte chaque membre de l’Akatsuki.

    — Pourquoi « Azur » ?

    — Je ne sais pas. Maître Sasori m’a déjà dit que c’était une couleur qui me correspondait…

    — Sasori, hein… (un sourire moqueur éclaira le visage d’Arina) Tu es amoureux de lui ?

    Deidara faillit s’étouffer.

    — Quoi ?! On me dit souvent que je ressemble à une fille, mais quand même !

    — Allez Deidara, tu n’as pas à avoir honte, continua la jeune Uchiwa tout en souriant.

    — Je ne peux pas être amoureux de Maître Sasori ! s’indigna le jeune homme.

    — Ahah, j’ai trouvé ton point faiiible, s’écria fièrement Arina. Sasori, Sasori, Sasoriii !

    — La ferme !

    Arina lui tira la langue, se releva, et fit un pas en arrière. Deidara, pour l’empêcher de s’enfuir, lui attrapa le poignet. Le sourire sur le visage de la jeune fille s’effaça, et elle baissa les yeux vers la main de Deidara. Le visage de la kunoichi vira au rouge pivoine.

    — D…Deidara… ta… ta main.

    — Oh je… pardon. (Il lâcha le poignet d’Arina) J’avais oublié.

    — Comment peux-tu oublier que tu as des bouches, et par conséquent des langues au creux de tes paumes ?!

    — Pardon, dit-il pour la énième fois.

    — Deidara, tu t’excuses tout le temps ! A chaque fois que je te vois, tu…

    Elle ne finit pas sa phrase. Le jeune membre de l’Akatsuki s’était relevé et avait posé ses lèvres sur le front d’Arina.

    Dans la panique, Arina tenta le seul moyen qu’elle avait pour faire réagir Deidara :

    — Euh… euh… Sasori ?

    Le jeune homme recula effectivement de quelques millimètres :

    — Arina. Je. N’aime. Pas. Sasori. C’est clair ?

    — Ç’aurait pu.

    — La ferme.

    Il recula définitivement cette fois-ci.

    — Essaie une dernière fois le Doton.

    Arina soupira, et composa quelques mudras. La dernière fois qu’elle l’avait fait, ça n’avait rien fait du tout, à part causer les rires de Deidara.

    Doton ! Doroheki ! Le mur de boue !

    Alors, un mur de terre apparut entre elle et Deidara. Celui-ci, d’un grand bond, sauta par-dessus celui-ci, et atterrit près d’Arina.

    — Je le savais. Ça a marché.

    — Qu’est-ce que tu veux dire ? fit la jeune fille en tournant les yeux vers le nukenin.

    — Parfois, il suffit d’une émotion forte pour y arriver.

    Le cœur d’Arina fit un bond dans sa poitrine.

    — Rentre chez toi maintenant, dit Deidara. De toute façon, Sasori va me tuer si je mets trop de temps à rentrer, soupira-t-il.

    — Sasoriii, sourit Arina, tirant la langue, avant de tourner le dos au garçon et de repartir vers Konoha.

    ------------------

    Mdrr, ce chapitre est trop nul, y a zéro action //mur// mais fallait que je fasse un chap' avec eux deux, qu'on comprenne ce qu'il se passe.

    « parce que je ne maîtrise ni le Doton, ni le Raiton » pour ça... c'est qu'en fait, j'ai lu sur Naruto Wiki qu'on supposait que le chakra Bakuton de Deidara était un mélange entre le Doton et le Raiton xD


  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 18:26

    Sasori Sasori Sasoriiii !!!!

    /shot/

    Arina ressemble de plus en plus à sa créatrice, c'est grave. Mon amour pour le SasoDei ressort à travers elle C:. Elle a bien raison d'ailleurs.

    La modif que tu as utilisé...j'en meurs de rire....Arina a l'air tellement malade :').

    Punaise, Ari' qui maître le Doton quoi 8D. Je la vois réagir comme tu l'as fait, du genre : mais le Doton, c'est nul quoi !.

    C'est comme si que tu lui disais que c'était une Poufsouffle C: /meurt/. (Last Lemon, ne me tapes pas si tu passes par là, je te jure que j'aime les Poufsouffle, si si).

    C'est un chapitre très mignon en tout cas....alalah~

    2
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 18:28

    Les Poufsouffles sont loyaux. 8D

    Edit : En fait, à la base, c'était pas du tout ce que j'avais prévu... à l'origine, Arina devait maîtriser le Bakuton à la fin de cet entraînement xD mais d'après ce que j'ai lu, c'était pas trop possible... alors... j'ai changé comme j'ai pu //mur//

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 20 Juillet 2014 à 19:00

    Et c'est ainsi qu'Arina devint une terroriste.

    4
    Lundi 21 Juillet 2014 à 17:13

    Rooooooh que c'est mignooon ! :333 ♥ Bon, pas d'action, mais le chapitre était franchement très agréable, alors OSEF de l'actioon 8D

    Arina m'a tuée avec sont « —  Euh… euh… Sasori ? » :'DDD

    (Uiiiii SasoDei 8D /PAN/)

    En fait, c'est vrai pour le « Le Doton peut s’apprendre à n’importe qui, même ceux qui n’ont pas ce type de chakra à l’origine. » ?? :OO

    5
    Lundi 21 Juillet 2014 à 17:23

    Bah c'est pareil, j'ai lu ça sur Naruto Wiki « Nous avons pu observer que les techniques Doton s'apprennent même si l'on ne possède pas cette affinité puisque pour arrêter l'Orbe des Démons à Queues de Jûbi, Shikamaru demanda à Kitsuchi d'apprendre à toute l'Alliance Shinobi la plus simple technique Doton. »

    6
    Lundi 21 Juillet 2014 à 18:23

    Aaaaaaaaah je vois ! :o (je suppose que sans avoir à créer de la terre, comme ils en sont entourés, c'était plus simple, rooh, c'est compliqué n'empêche D:) N'empêche que j'avais complètement oublié ça! C'est cool quand même .w.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :