• Joyeux Noël les n'enfaaaaants ♥

     

     

     

     

     

    *je sais pas quoi écriiiiireuuuuuh*

    Ah si :D  j'ai commencé à écrire un OS avec les enfants des OC Naruto o/


    4 commentaires
  • (source : link (tragedie-50))

    — Le Mangekyô Sharingan ? répéta Arina, surprise.

    Deux principales questions se bousculaient dans sa tête, pour la place de « prioritaire ». Au final, elles se battirent jusqu’aux lèvres d’Arina, formant un mélange peu explicite :

    — Comment… Pourquoi ?...

    Le Mangekyô Sharingan était la pupille qu’avait Itachi. Une pupille d’une extrême puissance. Comment Arina aurait-elle pu l’avoir ? Selon son frère aîné, il fallait tuer son meilleur ami pour cela.

    — Je ne sais pas pourquoi tu as cette pupille, murmura Sachiyo. Si tu n’as rien fait… peut-être qu’il y a un autre moyen que celui d’Itachi pour s’y éveiller ? …

    — Attends, chuchota Arina. Tu connais beaucoup de choses sur cette pupille. Comment ça se fait ?

    Sachiyo entrouvrit la bouche, mais se coupa dans son élan. Elle se redressa en fixant l’entrée du village. Les deux autres se tournèrent, pour voir l’objet de sa curiosité. Naruto venait de débouler en courant, manifestement très énervé.

    — Qu’est-ce qu’il a ? marmonna Michiyo, tandis que la jeune Uchiwa haussait les épaules.

    Tous les autres arrivèrent quelques secondes plus tard. Michiko aperçut ses amies du coin de l’œil, et partit les retrouver.

    — Tient Michiko, tu as fini de planter des pâquerettes ? ricanna Michiyo avec un petit sourire.

    Michiko leva les yeux au ciel.

    — Et vous alors ? Vous étiez parties faire quoi ?

    — Toujours confidentiel, sorry.

    Arina fit un petit mouvement sec en direction de Sachiyo, et la jeune Anzai compris.

    — Oh, ok.

    — Alors, quoi de neuf ? demanda Michiyo en mettant ses mains derrière sa tête.

    — Bah… l’Akatsuki s’est emparé de Sasuke…

    Les bras de Michiyo retombèrent contre ses flancs.

    — Quoi ? Tu veux dire, un kidnapping ?

    — Non, je crois plutôt qu’il était inconscient et un type masqué a voulu le prendre en charge, je ne sais pas pourquoi…

    — Un type masqué…

    — Ça doit être le gars au masque orange.

    — Lui-même, répondit Michiko.

    — Et sinon, pourquoi le cake était inconscient ? fit Arina. C’est le charme de Michiyo qui…

    Michiyo lui écrasa le pied pour ne pas qu’elle finisse sa phrase.

    — DONC, pourquoi il était inconscient ?

    Michiko répondit :

    — Il s’est battu… et il a vaincu et tué Itachi Uchiwa.

    Un autre silence pesant s’installa, comme celui qui s’était installé lorsque Tête d’épine avait annoncé la chute d’Itachi, dans la forêt.

    — Itachi est mort ? firent Sachiyo et Arina d’une même voix.

    — Oui…

    « Victoire » se dit Michiyo.

    Sachiyo fixa Michiko, puis Arina. L’air lui manquait, mais elle ne pouvait pas le montrer, ne devait pas le montrer. Elle fit un pas en arrière, puis deux, et tout en continuant à s’éloigner, s’excusa en prétendant avoir reçu une mission. Puis elle se mit à courir en direction de la forêt.

    Une fois sur place, elle bondit, et s’assit sur une branche arbre, avant de fixer ses yeux sur les feuilles dansantes. Alors, à nouveau, cette pensée la frappa de plein fouet. « Itachi est mort. »

    Elle savait que ce jour arriverait. La mort précoce d’Itachi avait été signée dès cette nuit-là, dès l’instant où il avait assassiné tous les membres de son clan. Itachi lui avait même dit qu’il devait mourir de la main de Sasuke. Sasuke. Sachiyo savait qu’elle n’avait pas le droit d’en vouloir à Sasuke. C’était le plan d’Itachi, qui plus est. Mais… elle, n’avait jamais ressenti de haine envers Itachi. Après tout, comment était-ce possible, quand on connaissait mieux que personne ce garçon qui avait signé son arrêt de mort à presque quatorze ans ?

    La jeune fille avait tout appris d’Itachi. Itachi qui, à ce moment-là, n’avait qu’une dizaine d’années, et qui était déjà promu Chûnin. Une petite fille de huit ans qui reçoit des leçons d’un enfant de dix ans… beaucoup auraient pu trouver cela étrange, mais pas quand on parlait de cet enfant-là. Le jeune Uchiwa était connu dans tout le village, même avant son crime. Un véritable génie, comme on en voit rarement. D’autant plus qu’il n’a jamais réellement pensé comme un enfant, c’est comme s’il avait toujours été adulte. Il était plus mature que certains Genins plus âgés que lui.

    Itachi lui a beaucoup enseigné le Genjutsu, étant son point fort. Il a su lui transmettre ces facilités, bien qu’elle ne possède pas de Sharingans. Il lui a beaucoup enseigné aussi le maniement des armes, car il était aussi un expert en la matière.

    Mais pour Sachiyo, il n’était pas seulement un professeur. C’était aussi un ami, un proche. Tout ce qu’Itachi lui avait appris, c’était impossible de l’oublier. Tous les moments passés ensemble non plus. C’est pour cela qu’elle n’avait jamais pensé à le haïr. Enfin, il y avait une autre raison derrière cela, mais bon.

    Une larme roula sur sa joue.

    * * * *

    « Nii-san est mort. »

    Cette pensée se répétait en boucle dans la tête d’Arina, tandis qu’elle errait dans les rues désertes.

    Enfin, elle s’arrêta devant une maison. Elle posa sa main sur la poignée, une boule au ventre.

    Décidément, le quartier des Uchiwa avait bien pris la poussière, en dix ans. On ne voyait presque plus au travers de fenêtres, les mauvaises herbes avaient envahis les chemins, et le lierre avait atteint le sommet des bâtiments. Elle ouvrit enfin la porte de la maison qui fut autrefois la maison de son enfance. La jeune fille fit un pas, puis deux à l’intérieur. Ses pieds laissèrent des traces dans la poussière accumulée. Il faisait sombre à l’intérieur, les rayons du soleil n’arrivant pas à pénétrer cette couche de saletés sur les vitres. Et il n’était même pas la peine d’essayer d’allumer la lumière, l’électricité n’alimentait plus cette partie du village depuis longtemps.

    Arina se dirigea d’abord vers la cuisine, là où sa mère préparait jadis de bons plats pour toute la famille. Là aussi où elle se chamaillait avec Sasuke pour pouvoir lécher la cuillère après la préparation d’un gâteau. Là aussi où Sasuke et elle se trouvaient quand Itachi rentrait le soir. Alors, Sasuke se précipitait toujours vers lui –laissant à Arina la victoire de la bataille de la cuillère-  en lui demandant s’il voulait bien l’entraîner au lancer de shurikens, ou encore jouer à cache-cache. Au début, Itachi acceptait toujours, et avec le sourire. Il faisait alors un petit signe de la main vers Arina pour l’inviter à se joindre à eux, ce dont elle ne se faisait pas prier.

    Mais au fil du temps, ils voyaient de moins en moins leur aîné. Aussi faut-il dire qu’il était devenu Chûnin très tôt, et dû à son talent il était très demandé pour les missions, ainsi il avait moins de temps à consacrer à ses petits frère et sœur. Puis il est devenu un membre de l’ANBU. Et là, Sasuke et Arina ne le virent plus que le week-end, dans le meilleur des cas. Itachi s’assombrissait de plus en plus, Arina ne savait même plus quand était la dernière fois qu’elle l’a vu sourire. Et cela s’empira lorsque son meilleur ami, Shisui Uchiwa, mourut brutalement. Itachi se disputait de plus en plus avec leur père, et rentrait de moins en moins à la maison. Arina n’avait jamais su pourquoi, et elle ne le saurait probablement jamais, puisque son frère et son père étaient dorénavant tous les deux disparus. Et ce n’était pas Sasuke qui lui apporterait cette réponse.

    La jeune fille fit un tour rapide de la maison, et les frissons et sa boule au ventre ne firent que s’accentuer. Pourquoi se sentait-elle aussi mal ? Elle devrait être heureuse que sa famille soit enfin vengée. Mais elle avait une intuition, comme si ce n’était pas ce qu’il fallait faire. Ce n’était probablement qu’une intuition, après tout Arina n’avait jamais haït Itachi autant que Sasuke.

     Elle accéléra le pas. Vite, il fallait qu’elle sorte de cette maison. Elle surgit dans la pièce la plus proche –qui s’avérait être son ancienne chambre-, ouvrit la fenêtre et sauta, sans un regard en arrière. Les larmes étaient déjà sur le point de couler. Elle courut de toutes ses forces, pour fuir ce quartier désert, remplis de souvenirs de sang.

    * * * *

    Sachiyo se frotta les yeux. Bon. Elle devait se reprendre absolument. Les missions n’allaient pas attendre sagement qu’elle ait fini de pleurer Itachi.

    Au moment même où cette pensée effleura son esprit –ou plutôt, lorsque le nom « Itachi » effleura son esprit-, elle aperçut une silhouette sombre fondre sur elle, puis s’arrêter devant ses yeux. Le fameux oiseau noir, le corbeau.

    Sachiyo fronça les sourcils et se redressa, sur la défensive.

    « Probablement un Genjutsu. »


    4 commentaires
  • (source : link)

    Alors... l'épisode d'hier était juste... MAIS... >//<

    Bref... spécial Gaara. GAARA GAARA GAARA PARTOUT. Gaara sautant dans des peluches. Gaara qui sourit et qui joue. Gaara qui, du haut de ses cinq (envirooon) ans menace de tuer Kankuro... ouais, toujours aussi aimable :v Et puis... le passage des peluches était trop triste en fait :'c il avait prit la peluche et il répétait tout le temps "Konnichiwa...Konnichiwa..."... mais, bah la peluche lui répondait pas... et... bah il était tout seul quoi :'c ...

    Bref j'aime tellement ce personnage ♥ //déjàloin//

    Ça me fait penser que ça fait super longtemps que j'essaie d'écrire un OS GaaMichi mais que j'y arrive pas, j'ai tellement pas d'idées de scénario. En plus eux c'est trop chiant pour les réunir, vu qu'ils sont pas dans le même village et que lui, en tant que Kazekage, peut pas quitter Suna... du coup faut que je trouve des missions potables pour que Michiko aille à Suna, mais j'trouve jamaiiiiis //baf//


    votre commentaire
  • (source : link)

    Michiko se mordit la lèvre inférieure. Trop tard. Ils étaient arrivés trop tard. Il pleuvait à verse maintenant, ils étaient tous trempés de la tête aux pieds. La pluie lavait doucement le sang qui avait formé des tâches sur le sol de ruines.

    Seul un pan de mur était encore debout.

    Sur celui-ci, le symbole des Uchiwa, l’éventail rouge et blanc.

    * * Plus tôt * *

    Suite à la demande de Naruto, Tsunade avait constitué une mission pour partir à la recherche de Sasuke et Itachi. Michiko ne devait pas en faire partie à l’origine, mais Arina et Michiyo étant parties de leur côté elle avait demandé à aller avec eux. Elle était donc partie avec Naruto, Hinata, Sakura, Sai, Kakashi, Yamato, Kiba et Shino.

    Ils s’étaient séparés en chemin. La plupart étaient partis seuls avec un des chiens ninjas de Kakashi, mais faute d’assez de chiens, Michiko était partie avec Yamato.

    Cette séparation n’avait pas été fructueuse. Le chien qui était avec Sakura a repéré l’odeur de Sasuke dans un village, mais ils l’ont perdue. Ils se sont ensuite tous retrouvés. Puis ce fut l’un des clones de Naruto qui tomba sur Sasuke, et tout le groupe s’était donc dirigé sur ce lieu.

    Cependant, une fois là-bas ils tombèrent sur un étrange type au masque orange, avec un humour un peu douteux, portant la cape de l’Akatsuki, plus bavard qu’hostile. Mais Naruto n’aimait pas trop les bavards, et il avait fini par perdre patience. Un combat avait commencé, mais il fut tout aussi infructueux que celui qu’avaient mené contre la même personne Arina et Michiyo, plus tôt.

    Le type masqué n’était jamais blessé. Même les insectes de Shino ne pouvaient lui causer de tort. Rien.

    Alors, le rigolo masqué –Tobi-, s’était perché sur un arbre, parlant toujours de sa voix enfantine et amusée, qui faisait remarquablement contraste avec la cape qu’il portait sur le dos. De la grosse branche sur laquelle il était situé, une autre personne étrange émergea.

    Il portait aussi la cape de l’organisation. Il semblait être constitué de deux parties, son corps semblait être divisé verticalement : son côté gauche était blanc, et son côté droit noir. Sa tête était également entouré de ce que Michiko qualifiait de plante carnivore ; ce qui lui valut le surnom de « tête d’épine » de la part de Naruto.

    Tête d’épine avait alors prit la parole :

    — C’est terminé. Sasuke a vaincu. Itachi Uchiwa est tombé au combat.

    Un silence extrêmement pesant s’était abattu sur le groupe. Une mouche, deux mouches, un troupeau de mouches aurait pu passer à l’autre bout du bois, on l’aurait entendu. Ce fut Tobi qui le brisa, en frappant joyeusement dans ses mains :

    — Wouah ! J’aurais voulu voir ça ! Ça devait être extraordinaire !

    Il se racla ensuite rapidement la gorge et repris, d’une voix plus grave, que les shinobis de Konoha ne lui connaissait pas :

    — Non, je plaisante. C’était prévu. Itachi Uchiwa devait périr de la main de son frère, tout se passe comme je le voulais. Dans quel état est Sasuke ? reprit-il en direction de Tête d’épine.

    — Mal en point. Mal en point mais vivant.

    — Bien. Allons les chercher.

    Tobi reprit alors sa voix d’enfant et dit, tout en agitant le bras comme lorsque l’on salue un ami :

    — A la prochaiiine !

    Et il disparut, avec l’autre aussi. Kakashi ordonna à Pakkun de suivre leur odeur. « Et vite. »

    * * * *

    — Ton frère a toujours été aussi incompréhensible ? marmonna Deidara.

    — Ouais. Plus ou moins. C’est de famille apparemment, ça se transmet de père en fils tu vois. Sas’key n’est pas mieux qu’Itachi. Bon, je vais devoir rentrer à Konoha, moi. Tu sauras te démerder tout seul, boulet que tu es ? Tu vas pas essayer de te faire exploser ?

    — Le boulet t’emmerde. Allez, va-t’en.

    Arina lui tira la langue, et commença à s’éloigner.

    — Arina ! Au fait, merci.

    On avait l’impression que ces mots lui brûlaient la bouche, mais c’était mieux que rien. Arina ne s’arrêta pas, mais esquissa un petit sourire.

    Elle se dirigea vers la clairière d’où Deidara et elle venait, dans l’espoir d’y retrouver Michiyo. Heureusement, celle-ci l’y attendait déjà.

    — C’était super long ! commenta-t-elle. Vous vous êtes roulé des pelles ou quoi ?!

    La jeune Uchiwa ne put n’empêcher de rougir. Non, « devenir écarlate » serait plus juste.

    — Woah, t’as réussi à t’accorder à ton Sharingan, s’étonna Michiyo, avec un ton moqueur.

    — Bon, euh… et toi, avec le cake ?

    — Il traîne avec une rousse à lunettes, répondit-elle en levant les yeux au ciel. Bon, rentrons.

    — Ouais.

    * * Retour au temps « présent » * *

    La mission était donc un échec cuisant. Itachi Uchiwa était décédé, mais en plus l’Akatsuki avait pu s’emparer de son corps, soit donc ils avaient librement accès à ses puissantes pupilles. De plus, l’organisation s’était occupée de Sasuke. Cela rendait Naruto fou de rage.

    — Rentrons au village, marmonna Kakashi. Ça ne sert à rien de rester plus longtemps ici, allons faire notre rapport à Tsunade.

    * * * *

    — Arina, on arrive à Konoha. Tu peux lâcher mon bras maintenant ? souffla Michiyo.

    Depuis environ une heure, Arina était agrippée au bras de la jeune Uzumaki. Elle gardait ses yeux étroitement fermés et, de temps-en-temps, de son autre main elle se frottait brutalement l’œil droit. Elle disait avoir mal.

    — Ouais. Ça va.

    Elle parvint à rouvrir son œil gauche, et elles rentrèrent dans le village.

    — Michiyo ? Arina ? fit une voix non loin.

    — Oh, salut Sachiyo !

    — Arina ? Ça va ? demanda la jeune fille aux cheveux noirs en s’approchant.

    — Bah… je crois… enfin mon œil me fait mal mais…

    — Fait-moi voir.

    Sachiyo s’empara du poignet d’Arina, et la força à dégager son œil. Elle fronça les sourcils en voyant des traces de sang sur sa joue, puis, du pouce et de l’index, ouvrit l’œil de son amie.

    Puis elle recula d’un bond, une main sur sa bouche, les yeux écarquillés.

    — Bon sang, Arina, mais qu’est-ce que tu as fait ?

    — Quoi ? s’étonna l’Uchiwa. J’ai… j’ai rien fait ! Enfin, rien de grave… je crois…

    Michiyo ne put s’empêcher de penser « Sauver la vie de déserteurs, c’est pas super cool pour notre village non plus… »

    Sachiyo se mordit la lèvre inférieure, et dit d’une petite voix :

    — Arina… tes yeux se sont éveillés au Mangekyô Sharingan !


    2 commentaires
  • ATTENTION, SPOIL DE LA FIN DE VAMPIRE KNIGHT (TOME 19).

     

    (source : link)

    Hier soir, j'ai (enfin) lu le tome 19 de Vampire Knight. Le dernier.

    Bon.

    Je m'attendais pas à ça comme fin //mur// c'est... euh... surprenant.

    Non mais au final Yûki va avec Zero (cool :v ) parce que Kaname a jeté son cœur dans la forge pour former le métal originel pour les armes anti-vampires et tout... Et pis, à la fin... si j'ai bien compris Zero est mort entre-temps (1000 ans) (je suis pas sûre, parce qu'on le voit, mais j'ai pas compris si c'était vraiment lui ou un souvenir ê_e ) et Yûki décide d'éteindre la forge pour rendre son cœur à Kaname (dont le corps avait été conservé dans la glace d'Aïdo)... et... et elle décide de mourir, comme sa mère, pour que Kaname devienne un humain :v ... donc ça se finit comme ça, Zero et Yûki morts, et Kaname qui "revit" en étant humain. BIZAAAAARRE.

    D'ailleurs, j'me suis pris un gros fou rire toute seule en plein milieu du tome, parce que... en fait, quand je lis, souvent je fais des commentaires à voix haute. Et là, j'ai sorti un truc (c'était VRAIMENT pas fait exprès, c'était vraiment pas voulu) : « Peut-être que son amour pour KanaPe va se reporter sur Yûki » MDRRRR JAMAIS J'AURAIS CRU L'APPELER KANAPE UN JOUR PUTAIN XDD

    Bwef. Voilà. D'ailleurs, j'ai trouvé le titre du dernier chapitre trop classe, j'ai fangirlisé toute seule... d'habitude c'est sous forme de « Cinquantième nuit : [titre du chapitre] » et là... c'est le titre de la série qui a été utilisé...

    « Dernière nuit : Vampire Knight. »

    J'AI JUSTE TROUVÉ CA TROP CLASSE :v

    Bref², voilà, c'était l'article du jour bonjour :v


    votre commentaire